11 gendarmes algériens tués dans le Sahara suite à une attaque d’AQMI


saharamedia
Jeudi 1 Juillet 2010



11 gendarmes algériens ont été tués dans le Sahara, tôt dans la matinée du mercredi 30 juin, suite à une attaque attribuée au mouvement Al Qaida au Maghreb Islamique, rapportent jeudi différentes sources  lues par Sahara Médias. Ce massacre, est l’opération la « plus meurtrière » engagée par la guérilla islamiste dans le Sahara, que la nébuleuse terroriste cherche à transformer en zone de conflit, selon l’avis de nombreux spécialistes des questions de sécurité dans le désert.

 

La sanglante embuscade de la matinée du  mercredi 30 juin a eu pour théâtre une zone située au Sud de Tamanrasset, aux confins de la frontière entre l’Algérie et le Mali.

Elle aurait été menée par une unité sous le commandement de Yahya Abou Ammar, qui dépend du chef d’AQMI, Abdelmalik Droukdal.

Confrontés au terrorisme islamiste, les pays de la bande sahélo saharienne ont tenu différents  conclaves sécuritaires en 2010, après plusieurs années d’inaction.

Ils ont notamment  décidé de mener un combat coordonné contre le phénomène avec la création d’un commandement intégré des opérations installé à Tamanrasset (Sud algérien).

Ces pays sont l’Algérie, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Tchad et  le Burkina Faso.

Toutefois, l’attaque du 30 juin montre d’une certaine manière les limites du tout sécuritaire face à un phénomène aussi complexe que le  terrorisme islamiste qui a des racines au plan économique, social, religieux et mental, selon  de nombreux observateurs.

Ainsi, son éradication exigerait une action globale à volets multiples tenant compte de plusieurs facteurs.

En janvier 2010, le gouvernement mauritanien a ouvert un dialogue avec plusieurs dizaines de détenus islamistes, jugeant positifs les résultats.

En dépit du « succès » de ce dialogue, 3 islamistes reconnus coupables de terrorisme et revendiquant leur appartenance à AQMI, ont été condamnés à la peine capitale par la cour criminelle de Nouakchott au mois de mai dernier.

 















GABONEWS APAnews