300 000 personnes menacées de famine en Mauritanie


saharamedia
Mercredi 21 Juillet 2010



300 000 personnes menacées de famine en Mauritanie

Le bureau pour l’action humanitaire de l’ONU tire la sonnette d’alarme. Le sahel  est frappé par une grave crise alimentaire qui fait craindre une famine à grande échelle. En Mauritanie, la famine menace plus de 300.000 personnes. Notamment dans les zones désertiques du sud, centre-est et à l’est mauritanien le long de la frontière avec le mali où l’insécurité alimentaire affecte 600.000 personnes. Les chiffres sont beaucoup plus préoccupants au Niger  7 000 000 et au Tchad 1, 6 millions de personnes gravement touchées. L’ONU lance un appel pressant à la communauté internationale à accroitre ses dons à cette région africaine pour éviter le pire. Au Niger, on attendait, 229 millions de dollars, pour faire face à la crise. A ce jour, seuls 142 millions ont été promis déclare un responsable de l’organisation des nations unies, qui précise que la situation alimentaire s’aggrave au Niger où 47% de la population sont affectés. Ici 300 000 enfants âgés de moins de 5 ans, sont menacées de malnutrition et 20% devraient connaitre des complications médicales, prévient le bureau de l’ONU pour l’action humanitaire, qui, en évoquant le cas du Tchad, autre pays sahélien durement touché comme, la Mauritanie et le mali, note que seuls 45% des 542 millions demandés, ont été recueillis.

 

 

Les faibles pluies de l’année dernière, ont engendré une chute des récoltes des céréales par rapport à 2008-2009 alors qu’il manque 62% des fourrages pour le bétail. Aussi, les couts des produits alimentaires demeurent toujours élevés bien qu’une baisse ait été enregistrée par rapport à la flambée des prix de 2008. Une réponse urgente et coordonnée de la communauté internationale, s’impose, pour limiter les conséquences de la crise alimentaire au sahel, prévient l’ONU.

 















GABONEWS APAnews