A la veille de sa visite à Nouadhibou, le Président mauritanien appelle à œuvrer à limiter l’impact de la pauvreté


Saharamédias/Nouakchott
Samedi 5 Avril 2014


Le Président Mohamed Ould Abdel Aziz a regagné Nouakchott dans la nuit de samedi en provenance de Bologne (Italie) après avoir pris part à la Table Ronde sur le Financement Quinquennal d'investissement de la commission du Bassin du Lac Tchad ne sa qualité de président en exercice de l’Union africaine.


A la veille de sa visite à Nouadhibou, le Président mauritanien appelle à œuvrer à limiter l’impact de la pauvreté
A l'aéroport, le Président de la République a été accueilli par le Premier Ministre, Dr. Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, des membres du Gouvernement, le Chef d'Etat major particulier du Président de la République, le directeur adjoint par intérim de cabinet Président de la République, le Wali de Nouakchott et la présidente de sa communauté urbaine. Ould Abdel Aziz s’apprête à reprendre l’avion pour une visite à Nouadhibou où il doit inaugurer certaines réalisations et constater de visu l’état d’avancement des travaux dans la zone franche. Dans le discours qu’il a prononcé à Bologne, le président mauritanien a déclaré devant la communauté des bailleurs qu’il faut tout faire pour limiter les effets de la pauvreté sur les populations riveraines du lac Tchad en mobilisant les ressources nécessaires à cela. Il a souligné que le lac Tchad, qui comptait parmi les plus grands d’Afrique, ne dispose plus aujourd’hui que d’une superficie de 10% de ce qu’il était il y a cinquante ans, ce qui constitue une preuve suffisante des changements climatiques et environnementaux en Afrique. Il a loué l’engagement des pays limitrophes à contribuer à hauteur de 110 millions de dollars US au financement du plan d’action visant à sauver ce lac.














GABONEWS APAnews