APP : Des organisations de jeunes réaffirment leur attachement au leader Messaoud


saharamedia
Samedi 15 Octobre 2011



Des groupes de jeunes militants de l’Alliance populaire progressistes (APP) ont organisé un meeting populaire dans la moughataa d’El Mina consacré, essentiellement, à la défense du président du parti, Messaoud Ould Boulkheir, contre ses adversaires politiques au sein de ce qui est connu désormais sous l’appellation du « comité de crise » constitué de dirigeants dissidents de l’APP.

Au cours de cette manifestation, les jeunes ont tiré à boulets rouges sur l’ancien ministre Mohamed Ould Borboss, entré en dissidence contre Messaoud Ould Boulkheir que les jeunes militants considèrent comme un « symbole et le dirigeant ».

Les mêmes critiques sont aussi allées au secrétaire général de la Confédération libre des travailleurs de Mauritanie (CLTM), Samory Ould Beye, également entré en dissidence contre Messaoud Ould Boulkheir, et membre du Comité de crise.

Les jeunes militants ont qualifié Ould Bèye de « syndicaliste politique ou de politique syndicaliste » qui a bâti une centrale « sur les corps et les idées de militants fidèles », selon leur expression.

La CLTM a connu le départ de quatre syndicats qui ne sont plus en phase avec la nouvelle ligne de son secrétaire général alors qu’au niveau de l’APP rien ne va plus, depuis plusieurs mois, entre le duo Samory-Borboss et Messaoud sur la place et l’avenir du mouvement « El Hor », mais aussi le dialogue avec le pouvoir.















GABONEWS APAnews