ASSALAMALEKOUM FESTIVAL : La musique et les jeunes à l’honneur


saharamedia
Lundi 20 Juin 2011



Pour sa quatrième Edition, placé sous le haut patronage du Président de la Communauté Urbaine de Nouakchott Ahmed Ould Hamza, assalamalekoum festival international a tenu toutes ses promesses avec un programme riche et intense. Ce festival est devenu un événement incontournable, un rendez-vous annuel inscrit dans les habitudes des amateurs du Rap de Djing, Slam, Graffiti, Break-dance, Streets basket, Ateliers, Exposition, Conférence, Rencontre etc. Le projet a pour objet de renforcer la dynamique autour des activités musicales et artistiques. Les efforts des organisateurs sont axés sur les besoins des professionnels de la musique notamment le développement des échanges culturels en Afrique afin de consolider un réseau interafricain et de travailler sur des projets d’amélioration de la production, la diffusion et la formation professionnelle. Assalamalekoum Hip Hop festival est à ce jour le seul projet mauritanien qui aille dans cette perspective, comme un outil d’accompagnement pour la promotion et l’exportation de la Musique Mauritanienne et Africaine.

Cette année, le ton du festival a été donné à travers une conférence de presse organisée à l’Institut Français de Mauritanie (Ex. CCF) avec plusieurs rappeurs dont Limam Kane dit Monza qui est l’initiateur de ce prestigieux projet, ainsi le sénégalais Matador, mais également du groupe Danois Veteran Cosmic Rocker et du rappeur franco-sénégalais Sefyu. Une conférence de presse au cours de laquelle les rappeurs ont répondus aux questions des artistes et journalistes venus très nombreux.

Sur le terrain, plusieurs sites ont été installés dans la ville de Nouakchott.

Le programme du jour a débuté avec un tournoi de Street Handi-basket à l’ancienne maison des jeunes, qui cette année est d’ailleurs consacrée aux sportifs victimes d’un handicap, ensuite un vernissage de l’exposition à la galerie de l’Institut Français de Mauritanie et, en fin de soirée un concert d’ouverture qui a débuté avec Désert Devil’s - stagiaire atelier break-danse avec Dou et Ibzi. Le passage sur scène de Dimbé Révolution et de Youpi a impressionné le public, fou d’une grande satisfaction. La puissance de la voix et les rythmes de Ziza qui n’est autre que le vainqueur du prix de la prémiere édition d’Assalamalekoum Découverte 2011. Un featuring mauritano-sénégalo et danois avec Vétéran Cosmic Rocker, West Africa de Matador, Monza, Mustaff ont porté le public à une apothéose grandiose. Et c’est aux environs de 23h 00 que la star tant attendue entra en scène, Sefyu de son vrai nom Youssouf, a été ovationné et bien applaudi du  grand public Nouakchottois, et qui n’a nullement démérité. Au lendemain nous avons pu assister à des sessions de Slam contre la traite humaine et des Sketches sur les migrations irrégulières présentées par la Compagnie Théâtre Nomade de Aziz Wane en partenariat avec l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM). A sa troisième journée, le festival Assalamalekoum a eté animé par une conference sur le rôle des institutions, des acteurs culturels et des artistes par rapport à la traite humaine sous la présence du directeur de la culture, du responsable de la maison des cinéastes, de Kane Limam dit Monza, et du professeur Cheikh Saad Bouh Camara.

A noter que le Jeudi 16 Juin (quatrième jour), un concert a été organisé au stade Ksar avec la participation de Black Soldat, Yontamen , Soco Clan, Diam Min Tekky , de Would Chaab du Maroc, M.A.M de Suisse , Keur Gui du Sénégal et Rapsus Klei de l’Espagne.

Et C’est dans la nuit du vendredi 17 juin 2011 que le festival Assalamalekoum Hip hop 2011 a fermé ses rideaux avec un troisieme et dernier concert toujours au stade Ksar, les mélomanes mauritaniens ont assiégé tôt les tribunes du stade. Après la brillante prestation de Bads Diom, de Minen Teye , Paco Lenol , Couly Man et de l’Ex-membre du groupe sénégalais Positive Black Soul, Duggy tee. Des artistes et des acteurs culturels ont été honorés lors de la cérémonie de remise des "Prix Assalamalekoum"

 

Ainsi, le "Prix Assalamalekoum" du meilleur groupe de rap a été gratifié à Diam Min Tekky qui était en compétition avec Ewlade Leblad, MinenTèye et Number One African Salam. Pour celui du meilleur artiste Solo, c’est Waraba qui a accaparé le trophée devant Adviser, Maxi P et Franco Man. Adviser, de son côté, a remporté le meilleur clip vidéo pour son clip "Dog Halla" qui a été privilégié à celui de "Clandestin" de Diam Min Tekky, de "NiaryYone" de Military Underground, de "Miskiine" d’EwladeLeblade.

 

Le "Prix Assalamalekoum" du meilleur album de rap a été attribué à EwladeLeblade (Adat’ne) devant Diam Min Tekky (Gonga), Military Underground (Au Secours) et MinenTèye (Moro-itanie). 

le "Prix Assalamalekoum" de la Révélation du rap mauritanien, il a été remis au rappeur Enfant de la Rue qui a empoché la palme devant Habobé Bassal, Soco Clan et Force Trankil.

 

Des personnalités et des acteurs culturels ont été primés pour leurs efforts dans la promotion de la culture mauritanienne. Il s’agit de

Ahmed Hamza:                               Action pour la jeunesse.

Bios Diallo:                                      Action pour la littérature,

Abderrahmane Ahmed Salem :      Action pour la culture

Baba Sangaré :                                 Ambassadeur du sport

Maalouma Mint Meydah :              Ambassadrice de la musique mauritanienne.

Le Prix Spécial d’icône nationale de la musique mauritanienne a été remis, à titre spécial, à Dimi Mint Abba décédée le 4 juin 2011 au Maroc.

 

 

 

                                                                                                                 DJIGO Souleymane















GABONEWS APAnews