Abu El Hamid Abu Zeid confirme que les otages sont vivants et évoque la responsabilité de la France dans l’arrêt des négociations


Sahara Médias - nord Mali
Mardi 25 Décembre 2012



Abu El Hamid Abu Zeid
Abu El Hamid Abu Zeid
Abdel Hamid Abu Zeid, l’un des dirigeants d’Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI), qui détient quatre otages français depuis plus de deux ans, a déclaré, dans ce qui semble être une réponse à un message vidéo de Pierre Legrand, proche de l’un des otages, que c’est la France qui est responsables de l’arrêt des négociations, précisant qu’ils ont informé Paris, il y a plus d’un an, de leur disposition au dialogue mais n’ont reçu aucune réponse.
Abu Al Hamid Abu Zeid apparait pour la première fois dans un enregistrement obtenu par Sahara médias et produit ce mardi matin, au moment où l’on célèbre les fêtes de la nativité, alors qu’il frottait les yeux et les signes de fatigue visibles sur son visage.
Abu Zeid a déclaré vouloir répondre à des questions posées par certains proches des otages de la société française Sarcom s’interrogeant sur le sort des négociations et qui est responsable de leur arrêt, la France ou les salafistes ?
Dans sa réponse à cette question, Abu Zeid a indiqué que le dossier des otages « était, au début, entre les mains d’Al Qaeda mère, en Afghanistan, et que, quand le dossier est retourné entre les mains d’AQMI, il y a un an environ, nous avons averti la France de notre disposition à négocier et depuis nous attendons sa réponse », selon son propos.
Il a ajouté dans l’enregistrement vidéo, dont la durée ne dépasse pas les quatre minutes, que c’est « la France qui est responsable de l’arrêt des négociations dans le dossier des otages et qu’AQMI reste disposée au dialogue ».
En conclusion, Abu El Hamid Abu Zeid a lâché : « les otages sont vivants, pour le moment », selon son expression.
Notons que des familles des otages enlevés dans la zone d’Arlit (Niger), en septembre 2010, ont envoyé, il y a un mois, un message vidéos à AQMI, lui demandant de leur fournir des informations sur leurs proches, et promettant de tout mettre en œuvre pour déclencher des négociations véritables entre la France et Alqaeda. 














GABONEWS APAnews