Adel appelle au boycott et parle de manoeuvres pour « ternir» l’image de l’opposition


Saharamedias/Nouakchott
Mardi 20 Mai 2014


Les partis membres du Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) ont poursuivi leurs activités visant à pousser au boycott de la présidentielle du 21 juin prochain.


Adel appelle au boycott et parle de manoeuvres pour « ternir» l’image de l’opposition
C’est dans ce cadre, que le parti Adil, présidé par l’ancien Premier ministre Yahya Ould Ahmed Waghf, a organisé, dans la soirée du lundi, et en son siège à Tevragh-Zeina, un meeting au cours duquel il a expliqué les raisons qui l’ont poussé au boycott.
Pour Ould Ahmed Waghf, le FNDU a décidé de ne pas s’engager dans la présidentielle de juin parce que « ses résultats sont connus d’avance ».
Il s’est étonné du recours  à des « chercheurs étrangers » par certains médias proches du pouvoir, dans ce qui semble être une tentative de « tenir l’image de l’opposition et diminuer de son importance », selon son expression.
Le président d’Adil a mis en garde le pouvoir contre le trop de confiance accordée à « au caractère pacifique des mauritaniens, qui a quand même des limites », précisant que l’expérience a montré que « les peuples qui  ne réagissent pas trop vite aux exactions des dictateurs sont ceux qui, finalement, mènent des révolutions réussies ».














GABONEWS APAnews