Affaire Omar Es-sahraoui : des journaux algériens accuse la Mauritanien d’avoir empoché le prix de sa transaction avec l’Espagne pour la libération des deux humanitaires qui étaient retenus par AQMI


saharamedia
Samedi 4 Septembre 2010



Affaire Omar Es-sahraoui : des journaux algériens accuse la Mauritanien d’avoir empoché le prix de sa transaction avec l’Espagne pour la libération des deux humanitaires qui étaient retenus par AQMI

Les journaux algériens ont qualifié l’octroi par le gouvernement espagnol d’un avion de reconnaissance  à la Mauritanie au prix symbolique de 100 euros « de reconnaissance de la part de Madrid au président Ould Abdel Aziz » pour le rôle joué par Nouakchott dans la transaction avec Moctar Belmoctar alias Belaour ayant  conduit à la libération des deux humanitaires espagnols. »

Pour le journal « Al Khabar », la livraison de cet avion entre dans le cadre de la libération d’Omar Es-sahraoui et son « extradition » vers le Mali.

Le journal algérois n’a pas hésité d’accuser la Mauritanie d’avoir « accepté les conditions d’Al Qaeda en acceptant de transférer Omar Es-Sahraoui au Mali sous prétexte qu’il est réclamé par le gouvernement d’Amadou Toumani Touré, ce qui s’est révélé par la suite être sans fondement, les deux otages ayant été libérés contre le payement d’une rançon comprise entre 7 et 8 millions d’euors », selon ce journal.

Le journal qualifie la transaction de succès diplomatique pour l’Espagne par rapport à l’approche de la France qui a échoué dans sa tentative de libération de Michel Germaneau qui était détenu par Abu Zeid. Pour « Al Khabar », l »e succès du gouvernement Zapatero dans cette affaire est derrière le soutien militaire que Madrid vient d’octroyer à la Mauritanie. 















GABONEWS APAnews