Aide française destinée à appuyer la justice


Nouakchott - Saharamédias
Lundi 17 Avril 2017



Aide française destinée à appuyer la justice
La France vient de consentir une aide de 800.000 euros, soit 320 millions d’ouguiya à la Mauritanie destinée à appuyer la démocratie et la cohésion sociale dans le pays.

L’accord a été signé lundi à Nouakchott par le ministre mauritanien de l’économie et des finances, Mokhtar O. Djay et le ministre français des finances, Michel Sapin, en présence du directeur de l’agence française de coopération.

Selon l’annonce faite, le projet vise à appuyer les réformes en cours dans le secteur de la justice à travers la consécration de l’état de droit et la relation entre la justice et les justiciables  dans le pays et faciliter la mise en place d’une justice transparente et proche des citoyens.

Lors de la signature de l’accord, O. Djay a déclaré que le gouvernement mauritanien œuvre à renforcer la concorde et la cohésion nationales, la promotion de la culture de la paix, l’entraide et la solidarité, la recherche en permanence de l’entente, la consolidation de la culture du dialogue et la concertation et la lutte contre l’exclusion, la violence et l’extrémisme.

Pour le ministre, ce nouvel accord s’inscrit dans le cadre des efforts de la France et de la Mauritanie pour consolider le niveau de leur coopération bilatérale, ajoutant que cette coopération s’est élargie ces dernières années pour embrasser d’autres domaines, notamment la dette, et qu’elle connaîtra une impulsion nouvelle avec la signature, dans les prochains mois d’accords de financement supplémentaires dans les domaines de la formation et la santé.

Pour sa part le ministre français a déclaré que ce nouvel accord consolidera les réformes dans un secteur clé, c’est-à-dire la justice à travers un appui aux structures afin de renforcer l’indépendance de ce secteur vital.

Le ministre français a ajouté que ces réformes iront au-delà des institutions politiques  pour développer l’économie, consolider la stabilité et le développement, ce qui sera de nature à contribuer à l’amélioration du climat des affaires de même que le partenariat entre les secteurs publics et privés.

Le ministre français qui était arrivé hier dimanche pour une visite de deux jours en Mauritanie, a été reçu lundi par le président Mohamed O. Abdel Aziz.
 
 














GABONEWS APAnews