Air France n’est toujours pas de retour à Nouakchott


Saharamedias/Agences
Vendredi 7 Novembre 2014


La compagnie aérienne Air France a suspendu ses vols vers la Mauritanie depuis plus de deux semaines, en raison d’un conflit avec les autorités locales sur le contrôle de sécurité des bagages et des passagers.


Air France n’est toujours pas de retour à Nouakchott
Le programme d’hiver de la compagnie nationale française indique bien quatre vols par semaine entre l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle et Nouakchott, mais ses Airbus A330-200 (40 passagers en classe Affaires, 21 en Premium et 147 en Economie) ne se posent plus dans la capitale mauritanienne depuis le 16 octobre.
Une information confirmée à AbidjanTV par le responsable local d’Air France, qui explique que les « difficultés techniques » officielles sont la conséquence d’un conflit avec l’Agence Nationale de l’Aviation Civile de Mauritanie (ANAC).
L’enquête menée après une rixe mi-octobre entre douaniers et gendarmes à l’aéroport de Nouakchott aurait mis à jour des « défaillances dans la chaine sécuritaire », le magazine Alakhbar expliquant que de nouvelles règles d’accès à l’aéroport ont du coup été instaurées par l’ANAC après l’incident : la société de sécurité sous-traitante d’Air France est désormais interdite d’accès à l’aéroport de Nouakchott suite à la rixe.
Et comme Air France « ne peut plus faire de fouilles de bagages et de passagers à l’embarquement », elle a décidé de suspendre les vols. Entre 1000 et 1500 passagers emprunteraient chaque semaine la route Paris – Nouakchott, qui est prolongée vers Conakry (une destination toujours assurée en dépit de l’épidémie du virus Ebola).
Mais des rencontres de haut niveau n’ont toujours pas trouvé de solution au blocage du dossier, et la seule liaison sans escale entre les deux capitales reste donc suspendue. Rappelons que Mauritania Airlines est présente sur cet axe depuis décembre dernier, avec cet hiver deux rotations hebdomadaires via Casablanca.
Source :ANAC GABON














GABONEWS APAnews