Al-Qaida menace Paris de représailles


saharamedia
Mardi 3 Août 2010



Le chef de la branche mauritanienne d'Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) a menacé hier la France et la Mauritanie de représailles après un raid de soldats des deux pays contre une base d'Aqmi au Mali, le 22 juillet. « Nous ne resterons jamais tranquilles tant que le sang français n'aura pas été versé », a déclaré El Khadim Ould Semane au quotidien privé « Nouakchott info ».

Emprisonné depuis son arrestation fin avril 2008, il a fait cette déclaration par téléphone. L'Elysée a par ailleurs maintenu hier qu'il n'y avait jamais eu de négociations avec l'Aqmi pendant la détention de l'otage français Michel Germaneau, dont l'exécution a été annoncée le 25 juillet. « Honte à la France et à son président, qui a lancé son raid alors que des négociations étaient en cours », avait affirmé dimanche le chef d'Aqmi.

Les Echos

 















GABONEWS APAnews