Alerte maximum en France après les menaces d’Al Qaeda


saharamedia
Mercredi 18 Août 2010



Le porte-parole du Quai-d’Orsay (affaires étrangères françaises), Bernard Valero, a annoncé ce mardi « une mobilisation générale » comme riposte sécuritaire aux menaces proférées par Al Qaeda au Maghreb islamique (AQMI) contre Paris. Le responsable français a indiqué que les mesures de précaution prises ont été « réactivées de manière permanente, aussi bien pour protéger les citoyens français à l’intérieur du pays que ceux qui se trouvent à l’étranger, et ce en fonction de l’évaluation du danger et des menaces. » 

Il a souligné, à ce sujet, que lors de son déplacement en Mauritanie, au Mali et au Niger, le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, n’a pas manqué d’évoquer ces mesures avec les plus hautes autorités de ces Etats et avec les ambassadeurs de France installés dans ces pays. Bernard Valéro qui s’exprimait dans une conférence de presse a indiqué que ces menaces « proviennent d’assassins ». Le porte-parole du Quai-d’orsay a surtout été interpellé sur les propos tenus par un des chefs d’Aqmi, Abu Enes Echinguitti, le 22 juillet dernier, dans des sites islamistes, appelant les tribus auxquels appartiennent les salafistes tués dans le raid franco-mauritanien à « se venger des traîtres et suppôts de la France. » Dans les mêmes propos, le chef salafiste avait qualifié le président français Sarkozy « d’ennemi de Dieu » qui a « laissé filer l’occasion et ouvert les portes de l’enfer sur son pays ».

 















GABONEWS APAnews