Algérie : Un haut gradé du DRS poursuivi pour « constitution de groupe armé »


Saharamédias/Nouakchott
Samedi 22 Février 2014


Le général Hassan, un haut gradé du DRS, les services secrets algériens, es poursuivi aujourd’hui au niveau du tribunal militaire de Blida pour avoir « constitué un groupe armé ».


Algérie : Un haut gradé du DRS poursuivi pour « constitution de groupe armé »
Ce puissant général qui a dirigé durant plusieurs années le  service de lutte anti-terroriste au sein du Département du renseignement et de la sécurité (DRS) a d’abord été mis sous contrôle judiciaire, quand il s’est présenté, volontairement, pour démentir toutes les accusations portées contre lui.
Mais il fait désormais l’objet d’un mandat d’arrêt lancé contre lui par le procureur de la République près le tribunal militaire de Blida, apprend-on. Le général Hassan sera poursuivi ainsi pour de graves délits.
En effet, ce haut gradé du DRS est accusé officiellement d’avoir constitué un groupe armé et de détenir et retenir illégalement des armes de guerre. De graves accusations qui peuvent lui valoir la peine de mort s’il sera reconnu coupable par les juges du tribunal militaire. Des sources judiciaires indiquent qu’au regard de ces chefs d’inculpation, le parquet devrait requérir la peine capitale contre le général Hassan et ce en vertu de l’article 86 du code pénal algérien.
Le général Hassan a été mis à la retraite, avec d’autres responsables de l’armée parmi les plus hauts gradés dans les renseignements, il y a quelque temps, tels le général Jabar Mahna et le colonel Tawfig, à l’issue d’une réunion de la commission spécialisée, le 13 janvier 2014, sous la présidence du général Ahmed Ghayed Saleh, adjoint du ministre de la Défense et chef d’état-major général de l’armée, et en présence du général Tawfigh, chef des services de renseignements et de la sécurité. 














GABONEWS APAnews