Ançar Edine : « Le MNLA se désengage de l’accord convenu avec nous »


saharamedia
Jeudi 7 Juin 2012



Ançar Edine : « Le MNLA se désengage de l’accord convenu avec nous »

Le mouvement salafiste « Ançar Edine » présent dans le nord Mali, vient d’accuser le Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) de s’être « désengagé de l’accord convenu entre les deux organisations au cours du mois passé » et qui stipulait la création d’un Etat islamique de l’Azawad.

Dans un communiqué du mouvement signé par son porte-parole à Tombouctou, et dont Sahara média a reçu une copie, Ançar Edine déclare que l’accord « insistait sur l’application de la charia dans tous les secteurs de la vie et son application à tous ».

 

Le mouvement dit exprimé son « vif regret et son étonnement en lisant ce qui a été écrit dans le « communiqué de Nouakchott par le bureau politique du MNLA » qui stipule son refus sans ambages du projet de création d’un Etat islamique, orientation qui a été réitérée par le communiqué de Gao en date du 4/6/2012 et signé par le secrétariat général du Mouvement national pour la libération de l’Azawad », comme écrit dans le communiqué d’Ançar Edine.

 

Ould Bou’ama considère que l’engagement du MNLA à constituer un Conseil provisoire pour gérer les affaires du pays, comme une décision prise par une seule partie « et un désistement par rapport à l’accord convenu ultérieurement à Gao entre Ançar Edine et le MNLA ».

Le communiqué d’Ançar Edine réitère l’engagement du mouvement salafiste à respecter son projet d’Etat islamiste dans le nord et attirant l’attention sur les résultats du congrès de « N’beiket Lahwach « qui a vu les arabes se diviser en deux camps, l’une soutenant l’Etat laïc malien et l’autre revendiquant l’indépendance ».

Ançar Edine qui est perçue comme une mouvance islamiste faisant du djihad un moyen pour instaurer la charia, a lancé un appel aux deux tendances « à s’entendre pour leur bien dans cette vie d’ici et dans celle de l’au-delà ».















GABONEWS APAnews