Animation peu ordinaire au sein de la prison civile de Nouakchott et présages d’une nouvelle grâce présidentielle


saharamedia
Mercredi 10 Novembre 2010



Animation peu ordinaire au sein de la prison civile de Nouakchott et présages d’une nouvelle grâce présidentielle

Sahara média a appris, de sources généralement bien informées, qu’une animation peu ordinaire règne depuis quelques jours dans la prison de Nouakchott, au milieu de fortes rumeurs sur l’imminence d’une nouvelle grâce présidentielle qui bénéficierait à un très grand nombre de prisonniers à l’occasion de la célébration de la fête de Tabaski.

Les mêmes sources ont indiqué que cet élargissement de prisonniers pourrait être lié à une visite effectuée, hier mardi, en Mauritanie, par des organisations de défense des droits de l’homme qui se sont entretenues, de manière individuelle, avec des prisonniers.

Elles ont cependant précisé que, jusqu’à l’heure actuelle, la liste de ceux qui pourraient bénéficier de la grâce présidentielle n’est pas établie, mais qu’une atmosphère de fortes attentes et d’appréhensions est perceptible dans les rangs des prisonniers qui demandent à  bénéficier d’une grâce présidentielle, à chaque fois qu’ils reçoivent la visite d’un responsable gouvernement ou sécuritaire.

Un prisonnier a indiqué à Sahara média qu’ils ont reçu des ordres de rester dans leurs cellules, ajoutant qu’ils ont, par la suite aperçu des tentes en train d’être dressées.

Dans le même ordre d’idée, un haut responsable sécuritaire a rencontré le prisonnier salafiste, Ould Bezeid, pendant de longues heures, dans sa cellule individuelle. La source qui rapporte la nouvelle indique que Ould Bezeid, accusé du meurtre d’un ressortissant américain  dans la moughataa du Ksar, et qui souffre d’une grave maladie, a discuté avec ce haut responsable d’un ensemble de question dont pourrait figurer la question de sa libération par une grâce présidentielle.















GABONEWS APAnews