Ansar Edine affirme toujours contrôler la ville de Kona et diffuse des images de la ville (vidéo)


Sahara Média - nord Mali
Mardi 15 Janvier 2013



Le Mouvement Ansar Edine afirme toujours contrôlé la ville de Kona, centre du Mali. Les combattants de ce mouvement sont apparus dans un enregistrement vidéo que Sahara média a obtenu lundi matin, les montrant à l’entrée de la localité qui a connu de violents combats entre le groupe islamiste armé et l’armée malienne soutenue par les forces françaises.
Dans la  vidéo un membre du mouvement se présente comme Abu El Habib Sidi Mohamed, membre de la commission de communication d’Ansar Edine. Il disait, « nous, Dieu merci, nous à qui le jihad a été recommandé, ainsi que l’application de la charia sur cette terre, nous nous trouvons dans la ville de Kona en ce jour 14 janvier 2013 ».

Ansar Edine affirme toujours contrôler la ville de Kona et diffuse des images de la ville (vidéo)
Et l’homme d’ajouter : « nous n’avons pas engagé cette bataille que quand la France a mobilisé ses forces à travers la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest, qui a mobilisé ses armées sous pression de la France et c’est pour cela que nous avons vu qu’il est nécessaire que nous accomplissons notre devoir, à savoir protéger notre territoire ».
Il a ajouté qu’ils ont agi de la sorte « après avoir désespérés de voir le gouvernement malien choisir l’option du dialogue, de la raison et de la solution pacifique », précisant que ce qu’ils ont fait « c’est ce que recommande le devoir pour protéger ces peuples ». Abou El Habib a accusé les médias occidentaux de « mensonge », demandant à l’armée française de « publier toute preuve, même une seule photo, de ce qui s’est passé à Kona ». il a ajouté : « nous sommes présentement à Kona et ce que vous voyez ce sont les chars de l’armée malienne qui sont venus de divers pays ».
Et en ce qui concerne l’armée française, Abou El Habib a déclaré « nous ne voyons de l’armée française que les traces de la destruction de la mosquée qui est devant vous et des maisons des habitants désarmés dont sept ont été tués par les bombardements de l’aviation française ». il a nié que les morts au sein du mouvement dépassent cinq personnes, selon son propos.
Et dans l’enregistrement dont Sahara médias a reçu une copie apparait un homme devant une maison détruite devant laquelle on voit une moto également détruite ; et l’homme d’affirmer que leurs propriétaires sont morts dans les bombardements. Apparait également un civil touché à la tête et qui va succomber par la suite à ses blessures.

Ansar Edine affirme toujours contrôler la ville de Kona et diffuse des images de la ville (vidéo)
L’enregistrement qui apparait comme datant de lundi montre des combattants d’Ansar Edine disposant de chars et de porte-missiles de type Grad affirmant qu’ils appartiennent à l’armée malienne, et sur lesquels ils ont porté l’emblème du mouvement tout en se promenant dans la ville de Kona.
Dans une déclaration à Sahara média, le porte-parole d’Ansar Edine, Sened Ould Bou’amama a déclaré que « cela constitue une preuve irréfutable » de ce qu’il a appelé le « mensonge de ceux qui prétendent contrôler la ville de Kona » se situant près de Sévaré et dont l’intérêt stratégique est important.
Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Ledrian, avait déclaré hier que les forces françaises ont réussi à déloger les mouvements islamistes de la localité de Kona et les a obligé de se retrancher dans la ville de Douanza, à 70 km au nord de la route menant vers Tombouctou














GABONEWS APAnews