Approbation de plusieurs textes et la nomination d'un Procureur Général et d'un nouveau Wali pour Nouakchott au menu de la réunion du gouvernement.


saharamedia
Vendredi 1 Octobre 2010



La réunion du Conseil des Ministres du jeudi 30 septembre a été marqué par l'examen et l'approbation de plusieurs projets de décrets, la désignation d'un nouveau Procureur prés la Cour Suprême et d'un

nouveau wali pour le district de Nouakchott,   selon un  communiqué du

gouvernement lu vendredi par Sahara Médias.

Parmi les décrets ayant fait  l'objet d'approbation,  un texte relatif à la ratification d'un accord de crédit entre le gouvernement mauritanien et l'Association Internationale de Développement (IDA), d'un montant de 25,5 millions de Dollars us (soit 6,885 milliards

 

d'ouguiyas) visant à doter neuf (9) capitales régionales d'infrastructures socioéconomiques de développement (Akjoujt, Aleg, Atar,Kaédi, Kiffa, Nouadhibou, Rosso, Selibaby et Tidjikja), signé le

29 juillet 2010.

Cette convention rentre dans le cadre de la poursuite de la mise en oeuvre  du Programme de Développement Urbain (PDU).

Le gouvernement a également examiné et adopté un projet de décret fixant les conditions de rémunération des personnels de l'armée nationale spécialistes "Air".

Ce  texte porte  sur la révision  des primes dans une optique plus "avantageuse".

Au chapitre des mesures individuelles, les faits saillants de la dernière  réunion du gouvernement sont la nommination d'un nouveau Procureur Général prés la Cour Suprême, Ahmed Ould Waly et d'un nouveau wali pour le disctrict de Nouakchott, Pape N'guissali Fall, précédemment DG de l'AMEXTIPE.

Deux décisions qui renvoient au limogeage des ex titulaires de ces stations de la justice et de la haute administration territoriale.

D'ou des  interrogations quant aux raisons de la disgrâce des anciens titulaires.















GABONEWS APAnews