Appui américain à la position marocaine à propos du Sahara


Saharamédias - Agences
Lundi 21 Mars 2016



Appui américain à la position marocaine à propos du Sahara
Les Etats Unis ont soutenu la position marocaine, dans le différend qui oppose le royaume au secrétaire général des nations unies depuis les récentes déclarations de Ban Kee Moon lors de sa visite en Algérie où il avait évoqué « la colonisation au Sahara. »

Les déclarations du secrétaire général des nations unies qualifiées « d’inacceptables » par le Maroc ont engendré d’importantes manifestations dans les rues de la capitale marocaine rejetant les propos de Ban Kee Moon.

Dans une déclaration à l’agence marocaine de presse, l’ambassadeur américain au Maroc a dit que son pays demeurera fidèle à sa position quant à « une autonomie au Sahara qui est une sérieuse, réaliste et crédible. »

L’ambassadeur américain s’est déclaré préoccupé par le cour des évènements entre le royaume et le secrétaire général des nations unies depuis les déclarations de celui-ci à propos du Sahara.

C’est la première fois que les Etats Unis prennent position dans la crise qui oppose le secrétaire général des nations unies au royaume du Maroc.

Le conseil de sécurité avait observé la neutralité dans ce différend.

Il n’avait pas pris position en faveur du secrétaire général et n’a pas demandé au Maroc de revenir sur les mesures de protestation qu’il avait décidé.

Au cours d’une réunion à huis clos du conseil, la position marocaine a bénéficié du soutien de quelques pays membres, la France, l’Espagne, le Japon, le Sénégal et l’Egypte.

Le secrétaire général de l’ONU s’est déclaré déçu par le manque de soutien de la part du conseil de sécurité, selon le porte parole de celui-ci.

Le conseil de sécurité avait discuté jeudi dernier le différend entre Ban Kee Moon et le Maroc et s’est déclaré inquiet de cette situation, selon le représentant de l’Angola, président en exercice du conseil.

Selon le présentant angolais, le conseil a privilégié les discussions directes avec Rabat afin de favoriser une évolution positive de la question.

Les protestations contre les propos du secrétaire général des nations unies se poursuivent encore au Maroc, mais aussi au sein de la colonie marocaine en France qui a jugé ces propos « inacceptables ».

Pour sa part, l’union des avocats arabes a qualifié « irresponsables » les propos de Ban Kee Moon à propos du Sahara.
 
 
 
 














GABONEWS APAnews