Arabie Saoudite : des mosquées mobiles pour les passionnés de foot


saharamedia
Vendredi 9 Juillet 2010



Arabie Saoudite : des mosquées mobiles pour les passionnés de foot

La police religieuse a affirmé qu’elle avait pris cette initiative pour permettre aux jeunes suivant la Coupe du monde de football d’effectuer la prière à temps, vu que les compétitions qui passionnent les jeunes interviennent au moment de la prière.  Soucieuse de ne pas laisser la Coupe du monde faire oublier aux Saoudiens leurs cinq prières quotidiennes, la police religieuse a installé des mosquées mobiles à Riad pour leur permettre de prier pendant les matches. La Commission de la promotion de la vertu et de la prévention du vice a fait dérouler des tapis de prière devant les cafés huppés du centre de Riad, où les hommes se rassemblent chaque soir depuis le début du Mondial pour suivre les compétitions. Ces «mosquées mobiles», comme les appelle la police religieuse, ont pour but de s'assurer que les fidèles n'oublieront pas d'accomplir la prière du coucher du soleil, qui intervient pendant le premier match de la journée, décalage horaire oblige. Mardi soir, l'appel à la prière est ainsi intervenu alors que le Japon et le Paraguay procédaient à la séance des tirs au but. Conformément aux règles en vigueur dans le Royaume, selon lesquelles tous les établissements doivent fermer à l'heure de la prière, les téléviseurs géants du café La Caverna dans la rue Tahlia à Riad qui retransmettaient le match ont été éteints.

 

Les membres de la police religieuse ont déroulé les tapis sur le trottoir, alors que l'appel à la prière était répercuté par des mégaphones installés sur une de leurs camionnettes, équipée également de robinets pour permettre aux fidèles d'effectuer leurs ablutions. «C'est un moyen pratique pour permettre à tout le monde de prier», a affirmé Khalid al-Rusais, le chef de l'équipe de la Commission de la promotion de la vertu et de la prévention du vice sur place. «Ce n'est pas grave, nous ne perdons que cinq minutes du match», a affirmé Firas, un Jordanien qui était au café. Dans un communiqué publié sur son site Internet, la police religieuse a affirmé qu'elle avait pris cette initiative pour «permettre aux jeunes suivant la Coupe du monde de football d'effectuer la prière à temps, vu que les compétitions qui passionnent les jeunes interviennent au moment de la prière». Souvent dénigrée par les Saoudiens pour sa stricte application de la morale islamique, la police religieuse veille notamment à forcer les commerces et les restaurants à fermer durant les cinq prières quotidiennes.

Mais elle a lancé depuis l'an dernier une offensive de charme en direction de la population et ses équipes de barbus sont désormais moins visibles dans les centres commerciaux de la capitale.

 















GABONEWS APAnews