Avec l’imminence de leur jugement, des prisonniers salafistes demandent à Ould Abdel Aziz de les gracier ou de leur garantir un procès équitable


saharamedia
Mardi 8 Mars 2011



Un groupe de prisonniers salafistes vient de demander au président Ould Abdel Aziz de « prononcer en leur faveur une grâce présidentielle pour leur permettre de reprendre une vie normale », selon leur expression.

A ce sujet, le prisonnier salafiste Sidi Ould Dah Ould Moulay Ely, qui s’était présenté dans un contact avec Sahara média comme le porte-parole de ce groupe, a déclaré que ce groupe « fait partie de ceux qui avaient participé à un dialogue avec les ulémas et que, malgré leur disposition au repentir, ont été surpris de voir certains sortir de prison alors que d’autres ne l’ont pas été.

Ould Dah a insisté sur la nécessité de garantir à ce groupe de prisonniers « un jugement équitable » au cours de la présente session pénale qui ouvrira leur dossier la semaine prochaine.

 















GABONEWS APAnews