Aziz : en ma qualité de président de la république je ne peux interférer dans une affaire judiciaire


Nouakchott - Saharamédias
Dimanche 11 Décembre 2016



Aziz : en ma qualité de président de la république je ne peux interférer dans une affaire judiciaire
Le président Mohamed O. Abdel Aziz a accordé une interview au journal français, « le Monde », au cours de la quelle il a répondu à une question relative au dossier de l’auteur des écrits blasphématoires, Mohamed Cheikh O. M’Khaitir.

« En ma qualité de président de la république, je ne peux demander la condamnation à mort d’ould M’Khaitir, car ce serait interférer dans une affaire entre les mains de la justice » a notamment déclaré le président Aziz.

A une question du journaliste qui lui rappelait sa promesse faite à la population venue protester devant la présidence au lendemain des écrits que l’auteur écopera de la plus lourde condamnation, le président Aziz a nié avoir demandé sa condamnation à mort.

« J’ai accueilli des mauritaniens qui protestaient contre les écrits de ce blogueur et c’étaient eux qui réclamaient sa condamnation à mort » a ajouté le chef de l’état mauritanien.

En tant que président de la république je ne saurais le condamner avant la justice qui actuellement son dossier entre les mains.

« La demande de condamnation à mort du blogueur serait-elle un prémisse de l’extrémisme au sein d’une partie de la population mauritanienne » a demandé le journaliste du monde au président Aziz.
« Non » a répondu le président Mohamed O. Abdel Aziz.

« Il s’agit tout simplement d’une expression de certaines personnes attachées à leur religion, dans un pays musulman à 100%. 

Nous ne sommes pas extrémistes, nous pratiquons un islam modéré et tolérant » a ajouté le président O. Abdel Aziz.
 
 
 
 














GABONEWS APAnews