Aziz : je ne cherche pas à récupérer l’opposition et la suppression du sénat sert le développement


Nouakchott - Saharamédias
Mercredi 8 Juin 2016



Aziz : je ne cherche pas à récupérer l’opposition et la suppression du sénat sert le développement

Dans un entretien accordé à la fin du mois dernier au journal « Financial Afrik », le président Mohamed O. Abdel Aziz a dit qu’il ne cherchait nullement à récupérer l’opposition dont il n’a pas besoin au moment où le pays est dans la meilleure des situations.

Le chef de l’état a ajouté que la situation sécuritaire dans le pays a été circonscrite et que les grands projets se réalisent sûrement.

Il a réaffirmé l’absence, dans les prisons mauritaniennes de détenus politiques ajoutant que tout mauritanien jouit des libertés que lui garantit la constitution, en plus de la dépénalisation des délits de presse.

Interrogé sur son insistance sur le dialogue avec l’opposition, ould Abdel Aziz a ajouté que le but visé est l’ancrage de la démocratie dans le pays et à associer tout le monde à la prise de décision.

A propos de sa proposition de supprimer le sénat, le président Mohamed O. Abdel Aziz a dit qu’elle émanait de sa vision de consacrer la décentralisation dans la gestion du pays d’où l’importance d’avoir des élus capables de répondre aux besoins spécifiques des populations locales.

Il a critiqué le choix de ses prédécesseurs qui ont axé tous les efforts sur la capitale où se trouvent aujourd’hui tous les services de base et toutes les opportunités d’emplois.

Même les sénateurs qui représentent les wilayas et les moughata s’acquittent de leur mission à Nouakchott.

A propos de l’accusation portée contre lui par l’opposition quant à sa volonté de modifier la constitution pour briguer un troisième mandat, le président Aziz a dit qu’il s’agit simplement de « spéculations infondées » un an et neuf mois après le début de son second mandat.

Il a nié sa volonté de briguer un troisième mandat.

« J’ai prêté serment à deux reprises sur la constitution et ce n’est pas maintenant que je vais manquer à mon serment » a enfin déclaré le président Mohamed O. Abdel Aziz.


 

 

 

 

 















GABONEWS APAnews