Ba Adama Moussa : « Les notables et leaders d’opinion devraient réagir plus tôt pour éviter les dérapages de Kaédi et de Maghama »


saharamedia
Mercredi 28 Septembre 2011



A propos des évènements douloureux de Kaédi et de Maghama, qui ont mis face à face les forces de sécurités et des militants du mouvement « Touche pas à ma nationalité », Bâ Adama Moussa, l’un des dirigeants de l’Union pour la République (UPR) et ancien porte-parole du candidat Mohamed Ould Abdel Aziz lors de la campagne électorale de juillet 2009, pense que les « notables, hommes politiques et leaders d’opinion auraient dû agir plus tôt pour éviter les dérapages de ces derniers jours ».

Bâ Adama Moussa a, dans un contact téléphonique avec Sahara média, ajouté qu’il « est du devoir de tous les mauritaniens de se mettre, sans tarder, à la recherche d’une solution au problème posé », précisant qu’une sensibilisation à grande échelle doit être menée dans toutes les régions du pays sur l’enrôlement des populations « pour éviter que ce qui s’est passé à Kaédi et à Maghama ne fasse tache d’huile ».

Et ce dirigeant de l’UPR de conclure en disant que, de toutes les façons, « le fait que le président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz ait déclaré récemment que « tous les mauritaniens seront recensés » constitue une assurance pour ceux qui doute de l’objectif réel des opérations d’enrôlement.

 















GABONEWS APAnews