Bac 2017 : les autorités décidées à sévir contre les fraudeurs


Nouakchott - Saharamédias
Lundi 12 Juin 2017



Bac 2017 : les autorités décidées à sévir contre les fraudeurs
Ils sont 49.000 candidats, répartis entre 128 centres d’examen dont 65 à Nouakchott, à se pencher lundi sur les premières épreuves du baccalauréat 2017.

Le département de l’éducation a annoncé cette année une batterie de mesures destinées à contrecarrer la fraude dans les centres d’examen.

D’abord en obtenant, pendant les quatre jours que doit durer l’examen,  la suppression de l’internet vers les mobiles et l’interdiction d’introduire des téléphones dans les salles.

Il a également envisagé des mesures particulièrement dissuasives à l’endroit de ceux qui seront surpris entrain de tricher.

Expulsion pour le reste de l’examen et interdiction formelle pendant deux ans de participer au baccalauréat.
 
 
 
 














GABONEWS APAnews