Bahanga: Le Mali et certains pays occidentaux ont aidé AQMI à bien s'équiper


saharamedia
Mardi 30 Août 2011



Bahanga: Le Mali et certains pays occidentaux ont aidé AQMI à bien s'équiper

L’ancien chef rebelle touareg, Ibrahim Ag Bahanga, a déclaré vendredi dernier, quelques heures avant sa mort, dans un entretien au journal Al Watan publié hier, qu’Al Qaeda au Maghreb islamique (AQMI) s’est bien équipé « grâce au Mali et à certains pays occidentaux ».

Le rebelle terroriste tué dans un accident a aussi indiqué que les prises d’otages ont toujours été avalisées par le Mali qui donnait l’autorisation de les acheminer vers le nord de son territoire où ils sont cachés et protégés ».

Ag Bahanga a aussi indiqué que le fait que certains pays occidentaux « acceptent de payer sans rechigner des rançons a aidé AQMI à s’équiper et à verser des subsides aux milieux qui les soutiennent ».

Le chef rebelle touareg a aussi révélé que, lors des accrochages de janvier 2010 entre l’armée malienne et ses propres combattants, tout a été fait pour que AQMI s’installe dans la zone avec l’aval de Bamako », ajoutant que depuis lors les Touaregs sont devenus la cible privilégiée de l’organisation terroriste ».

Concernant la disparition de Kadhafi, Bahanga a considéré que « c’est une bonne chose pour les Touaregs de la sous région », niant toute sorte d’aide au régime de cet homme.

Enfin, pour Bahanga, « la révolution libyenne est une occasion pour les Touaregs de revenir dans leur patrie et de punir les autorités maliennes qui étaient toujours en connivence avec le régime de Kadhafi », selon les propos du chef rebelle, aujourd’hui disparu, rapporté par le journal Al Watan.

 

 















GABONEWS APAnews