Bamako observe un blackout total sur l’assaut mauritanien contre al qaida et passe sous silence la présence des officiels mauritaniens


saharamedia
Samedi 24 Juillet 2010



Bamako observe un blackout total sur l’assaut mauritanien contre al qaida et passe sous silence la présence des officiels mauritaniens

Contrairement aux rumeurs qui ont circulé, le retour ce vendredi après midi du président malien, Amadou Toumani  Touré, n’était pas en rapport avec l’accrochage entre l’armée mauritanienne et des éléments d’al qaida qui a eu lieu en territoire malien jeudi, ni dans le but de rencontrer la délégation mauritanienne venue à cet effet. Amadou Toumani Touré est, selon le protocole de la présidence malienne à Koulouba, revenu du sommet de la cen-sad au Tchad pour présider la cérémonie d’ouverture d’un grand colloque islamique des pays francophones. En ouvrant les travaux du colloque au centre international des conférences de Bamako, Amadou Toumani Touré a lancé un appel aux délégués d’une centaine de pays participants pour accroitre la lutte contre le terrorisme par la culture. « La meilleure arme, a dit ATT en s’adressant aux leaders religieux, passe par les prêches d’un islam tolérant qui rapproche les cultures et les civilisations ». Le président malien qui doit quitter Bamako le samedi en début de soirée pour Kampala où va se tenir le 15 éme sommet de l’Union Africaine n’a même pas évoqué ni les enlèvements des étrangers par les terroristes, ni l’assaut de l’armée mauritanienne, contre  Al qaida sur son territoire. Cette même attitude d’indifférence a été observée  chez les medias publics maliens. Aucune information dans les journaux parlés et télévisés sur l’attaque n’a été donnée. En outre,  les medias officiels maliens ont aussi fait un blackout total sur la présence à Bamako de la délégation mauritanienne dirigée par le ministre de la défense et comprenant un haut gradé de l’armée  et le directeur de la sureté de l’Etat. En somme, une attitude qui en dit long sur l’absence de coordination entre maliens et mauritaniens durant les préparatifs et le passage à l’acte de cette intervention de l’armée mauritanienne, pour reprendre, les propos d’un responsable de sécurité du mali. A Bamako, on soutient, de sources indépendantes, que les déclarations triomphalistes des ministres mauritaniens, vendredi matin à Nouakchott, doivent être observées avec prudence en l’absence de sources contradictoires estimant que jusqu’ici seule, la version de l’armée mauritanienne, a été livrée à l’opinion.

 

 

 















GABONEWS APAnews