Bamako s’insurge contre les incursions du Polisario sur son territoire


saharamedia
Samedi 17 Décembre 2011



Dans une déclaration à l’Afp, un ministre malien a indiqué que Bamako « n’acceptera plus, à partir de ce moment, les incursions du Polisario sur le territoire malien », la dernière en date étant celle qui a permis à des combattants du front de tuer un homme et d’en enlever trois autres.

Le ministre, qui requis l’anonymat, « il n’est pas admissible d’opérer de tels actes sur notre territoire et nous avons averti qui de droit de notre décision d’empêcher que de telles choses se répètent ».

Le ministre a poursuivi en disant que les « justifications données à une telle incursion ne sont pas convaincantes, surtout que l’homme tué et ceux qui ont été enlevés n’ont aucun lien avec les ravisseurs des Occidentaux à Tindouf ».

Le Polisario avait accusé Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI) d’avoir enlevé à Tindouf deux Espagnols et une Italienne, le 23 octobre dernier. Il a déclaré que les ravisseurs viennent du Mali et ont conduit leurs otages vers ce pays dont les autorités ont cependant nié de telles affirmations.

Signalons enfin que l’enlèvement de ces trois otages a été revendiqué par une organisation, non connue jusqu’alors, prétendant être dissidente d’AQMI et se présentant sous le nom de « Groupe pour l’Unité et le Djihad en Afrique de l’ouest ».















GABONEWS APAnews