Banque mondiale : scandales autour de l’octroi de crédits à des pays africains


Saharamédias - Agences
Mercredi 13 Avril 2016



Banque mondiale : scandales autour de l’octroi de crédits à des pays africains
L’organisation britannique OXFAM a jeté un pavé dans la marre, en annonçant que les trois quarts des sociétés ayant bénéficié de crédits consentis par la banque mondiale pour financer des projets de développement en Afrique, ont transité par des « paradis fiscaux » notamment l’Ile Maurice.

Sur les 68 prêts consentis en 2015, 51 sociétés bénéficiaires ont fait transiter le capital par des pays considérés comme étant des paradis fiscaux.

Selon l’organisation britannique, ces sociétés transformaient systématiquement ces prêts en un investissement étranger direct, ce qui leur offre d’importants avantages fiscaux, de manière illégale, sur le dos de pays pauvres qui auraient pu bénéficier de retombées fiscales importantes.

La conseillère de l’organisation britannique, en matière de politiques fiscales a souligné la nécessité pour la banque mondiale de s’assurer que les financements octroyés le sont loin de toute opacité.

Selon OXFAM, la société liée à la banque mondiale a du accroître plus d’une fois ses prêts à ces sociétés qui recourent aux paradis fiscaux pour faire transiter les fonds permettant à ceux-ci de réaliser des bénéfices de 1,20 milliards de dollars en 2010, et de 2,87 milliards de dollars en 2015.
 
 














GABONEWS APAnews