Baptême de feu pour la force du G5


Saharamédias - Agences
Jeudi 2 Novembre 2017



Baptême de feu pour la force du G5
La force commune des pays du G5 a entamé hier mercredi ses premières opérations dans la zone frontalière entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger, annonce faite par la force française Barkhane qui appui les forces africaines déployées au sol.

Cette première opération baptisée « HOWBI » est destinée à dévoiler la force et la reprise d’une zone négligée par les états afin de gêner la liberté de mouvement dont disposaient les groupes armés.

Selon une source militaire malienne la force déploiera des patrouilles dans la zone afin de sécuriser les routes et partant protéger les populations et assurer la liberté de circulation pour les commerçants.

Cette première opération a été confirmée par un officier de l’armée française qui coordonnait le déploiement de cette force.

L’officier français qui s’exprimait depuis une base avancée dans le centre du Mali a ajouté que la force Barkhane apportera un appui aérien et par l’artillerie aux forces maliennes, Burkinabaise et nigérienne.

Il est attendu qu’au début du mois de mars prochain, l’effectif de cette force atteindra 5000 hommes réparties entre 7 bataillons, deux pour le Mali, deux pour le Niger et un seul bataillon pour les trois autres pays, Tchad, Burkina Faso et Mauritanie.

Il n’y aura pas d’intégration entre les effectifs, hormis certains officiers de liaison.

Le budget de cette force est estimé à 423 millions d’euros mais dont un important montant reste encore à obtenir.
 
 



 














GABONEWS APAnews