Biram : je n’ai pas conclu d’accord secret pour sortir de la prison et je ne participerai pas au dialogue envisagé


Nouakchott - Saharamédias
Mardi 17 Mai 2016



Biram : je n’ai pas conclu d’accord secret pour sortir de la prison et je ne participerai pas au dialogue envisagé

Le président du mouvement abolitionniste IRA, Biram O. Dah O. Abeid,  a nié avoir eu sa liberté en vertu d’un accord secret conclu avec le pouvoir, réaffirmant avoir rejeté toutes les offres qui lui ont été faites alors qu’il était en prison.

Dans une déclaration à Sahara Media ce mardi, à sa sortie de prison, O. Abeid a dit qu’il doit sa liberté à ses sacrifices, à ceux des leaders honnêtes du mouvement et à ceux de tous les mauritaniens.

Le leader du mouvement IRA avait été interpellé le 11 novembre 2014 en compagnie de son adjoint et certains autres membres du mouvement, alors qu’ils prenaient part à une marche de protestation dénonçant l’esclavage foncier dans le sud du pays.

Biram a ensuite été déféré à la prison de Rosso, avant d’être jugé et condamné à deux ans de prison puis transféré à la prison d’Aleg, d’où il sera transféré à la prison civile de Nouakchott.

Biram fera appel de sa condamnation qui sera cependant confirmée par le tribunal d’Aleg, avant que la cour suprême ne rejette ce mardi cette condamnation jugeant que les faits à l’origine de la condamnation n’avaient pas de bases légales.

La libération de Biram intervient dans un contexte particulièrement tendu entre le pouvoir et l’opposition alors que le premier prépare l’organisation d’un nouveau dialogue.

Dans sa déclaration à Sahara Media, Biram a renouvelé sa ferme opposition au régime du président Mohamed O. Abdel Aziz.

Il a enfin réaffirmé qu’il ne prendrait pas part au dialogue envisagé par le pouvoir.

 

 

 















GABONEWS APAnews