CEDEAO : la force ouest-africaine est "prête" à se déployer au Mali


saharamedia
Vendredi 27 Juillet 2012



La Commissaire chargée des Affaires politiques, de paix et de sécurité au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), Salamata Souleiman, a demandé aux chefs d’état-major des armées de ce regroupement « de redoubler d’efforts pour restaurer la paix et la sécurité dans le Mali ».

 

Le groupe dont le siège est à ABUJA a indiqué, dans un communiqué publié hier que la décision a été prise lors de la rencontre des chefs d’Etat-major des armées de la CEDEAO tenue hier à Abidjan, capitale de la Cote d’Ivoire, pour discuter de la situation au Mali et de la possibilité d’y envoyer une force militaire pour aider le gouvernement malien à restaure la paix et la démocratie en souffrance depuis le coup d’état d’il y a quelques mois.

 

Le communiqué souligne également que Salamata Souleïman a informé les responsables militaires de la situation en Guinée Bissau après l’arrivée de soldats nigérians et burkinabé dans ce pays qui a connu, lui aussi, un coup d’Etat.

D’autre part, les responsables militaires de la CEDEAO ont affirmé qu’ils n’attendent plus que le feu vert de l’Onu pour déployer 3300 militaires au nord Mali occupé depuis plusieurs mois par des groupes armés.

A l’issue d’une réunion de deux jours des chefs d’Etat-major des armées de la CEDEAO, le chef de l'armée ivoirienne, le général Soumaïla Bakayoko, a indiqué que les forces en attente de la communauté sont prêtes à jouer leur rôle au Mali, affirmant que « 13 pays sur 15 sont partants pour cette mission », sans donner d’autres précisions.

Il a précisé que le Mali est d’accord sur l’envoi de cette mission dont les objectifs visent "essentiellement à appuyer, soutenir l'armée malienne pour qu'ensemble nous puissions rétablir l'intégrité territoriale du pays en poussant hors les rebelles et autres terroristes armés qui occupent le nord du pays", a précisé le général ivoirien.















GABONEWS APAnews