Caravane pour une banque de sang à Kaédi


saharamedia
Lundi 26 Juillet 2010



Sur initiative de tous les élus de la région du Gorgol (Sud de la Mauritanie, dans la vallée du fleuve Sénégal) une campagne de don de sang sera organisée dans les différentes localités de celle ci du 29 juillet au 3 août. Cette action  sera officiellement lancée à Kaédi (430 kilomètres au Sud-Est de Nouakchott) par le wali, en présence des autorités administratives et des élus (sénateurs, députés et maires). Plusieurs organisations de la société civile sont également  impliquées dans la campagne qui bénéficie du soutien de nombreux partenaires.

 

Pour collecter le maximum de sang, les initiateurs prévoient des séances de sensibilisation dans le cadre d'une large action de proximité, notamment des réunions avec les leaders d'opinion (imams, ONG.....) pour un large échange sur le problèmatique  de la mortalité par manque de disponibilité de sang suite à certaines interventions chirurgicales.

Le vendredi 30 juillet, les religieux apporteront leur contribution par une "khotba" unifiée sur le thème de l'importance du don de sang pour sauver des vies humaines.

La caravane se rendra le samedi 31 juillet dans la ville de Maghama, avec escale dans toutes les localités du parcours pour toucher le plus grand nombre de populations possible.

Les villes de M'bout et Monguel recevront également la caravane du don de sang dans les mêmes conditions.

Au cours des mois écoulés, plusieurs décès de femmes, faisant  l'objet d'une opération suite à des complications pendant l'accouchement, ont été enregistrés à l'hôpital régional  de Kaédi.

Un mouvement dont l'ampleur fût à l'origine d'une grosse panique  à tel point que des sources difficilement vérifiables commencèrent à évoquer la possibilité d'un "odieux trafic d'organes".

En fait, la série noire serait due à une cruelle  absence de disponibilité de sang mettant en danger la vie de personnes soumises à certaines interventions.

Ce qui justifie aujourdhui l'implication de tous les élus, majorité et opposition confondues, dans la grande opération humanitaire.

Amadou Seck, pour Sahara Médias   .

 















GABONEWS APAnews