Célébration de la journée internationale et lancement du profil de pauvreté en Mauritanie


saharamedia
Dimanche 17 Octobre 2010



La journée internationale pour l'élimination de la pauvreté, édition  2010, a été célébrée dimanche, sous le thème "de la pauvreté au travail décent; combler le fossé".

Le gouvernement mauritanien et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ont profité de la journée pour  procéder au lancement du profil de pauvreté dans le pays  au cours d'une cérémonie officielle.

 

 

Celle-ci  s'est déroulée sous la  présidence du Secrétaire Général du Ministère des Affaires Economiques et du Développement, Ahmedou Hamden,  en présence des représentants de plusieurs départements ministériels,  de  la représente du PNUD   par intérim, Ilarria Carnevali et des membres du corps diplomatique accrédités à Nouakchott.

Le document ainsi lancé  analyse la pauvreté monétaire, l'extrême pauvreté, le niveau et les structures de dépenses des ménages, les inégalités...

Ce profil  montre que "l'incidence de pauvreté se situe en 2008 à 42% de la population, soit une baisse annuelle d'environ 1,2 point par an depuis 2004. Bien que cette baisse soit appréciable, ce rythme ne permettra pas l'atteinte de l'objectif de 25% à l'horizon 2015" estiment les auteurs.

L'incidence  de l'extrême pauvreté reste à 25,9%. Quant à la pauvreté monétaire, elle  a reculé de 4,7 points passant de 46,7% à 42%.

Le niveau du chômage a légèrement baissé par rapport à 2004 et se situe actuellement à 31,2%. Cette question  demeure cependant  "une préoccupation générale" pour le pays.

Le profil pauvreté de la Mauritanie comporte également de fortes disparités au niveau des régions, avec notamment une incidence montant à 59,4% en milieu rural contre 20,8% en milieu urbain.

Toutefois "les informations compilées par le profil et les analyses pertinentes des données offrent une base indispensable à un meilleur ciblage des interventions du gouvernement, avec l'appui de l'ensemble des partenaires au développement, pour réduire davantage l'incidence de pauvreté et le nombre de personnes vivant dans l'extrême pauvreté" selon Mme Ilérria Carnevali.















GABONEWS APAnews