Classement Newsweek des meilleurs pays au monde, le Sénégal dans la queue de peloton


saharamedia
Mercredi 25 Août 2010



Dans le classement « des meilleurs pays du monde » de l’hebdomadaire américain Newsweek, les pays africains sont placés en queue du peloton. Le Maroc et la Tunisie s’en tirent un peu mieux. Pour Newsweek, il s’agit d’un classement parfait. Le seul, selon l’hebdomadaire américain à proposer une appréciation globale des nations du monde. Le 16 août, après plusieurs mois de travail, il a donc sorti rien de moins que son classement « des meilleurs pays du monde » (qui ne comprend que cent États). L’Afrique est omniprésente en queue de classement. Ainsi, 9 des 10 dernières places sont occupées par des pays africains (seul le Yemen s’y intercale). Le Burkina Faso étant « le pire » des pays africains recensés (100e) alors que la Tunisie serait le meilleur (65e). On trouve entre eux le Maroc (67e), l’Algérie (85e), Madagascar (90e), le Sénégal (91e) ou encore le Cameroun (98e).

Pour arriver à ces données chiffrées (chaque pays est noté sur 100), Newsweek a retenu cinq critères : l’éducation, la santé, la qualité de vie, le dynamisme économique et l’environnement politique, chacun pesant du même « poids » dans le classement global.

La méthodologie en question

Chaque indice est évalué de manière plus ou moins fine. Seule l’espérance de vie en bonne santé est ainsi utilisée pour évaluer le critère « santé » tandis que la « qualité de vie » est définie à partir de sept indicateurs allant du niveau des inégalités entre hommes et femmes au taux de chômage.

La Tunisie se range ainsi première ex æquo avec la Chine parmi les pays à faible revenu dans le secteur de la santé.

Si Newsweek se défend de toute partialité, le point de vue anglo-saxon transparait parfois dans la méthodologie. Ainsi, pour évaluer l’environnement politique, Newsweek se contente de reprendre les données d’une ONG américaine (Freedom House), d’un média britannique (The Economist) et d’une entreprise basée aux États-Unis (Political Risk Services).

Lot de consolation pour l’Afrique subsaharienne, l’hebdomadaire décerne le prix du meilleur producteur de musique au Mali.

Auteur: Jeuneafrique.com

 















GABONEWS APAnews