Classement mondiale des TIC : La Mauritanie 143ème sur 148 pays


Saharamedias+Agences
Samedi 3 Mai 2014


Le Liban toujours parmi les derniers de la classe selon le FEM. Selon l'indice du Forum économique mondial (FEM) intitulé « Networked Readiness » et cité par le Lebanon this Week de Byblos Bank, le Liban s'est classé à la 97e place parmi 148 économies dans le monde et 10e parmi 15 pays arabes. Le pays est par ailleurs arrivé 29e parmi 39 pays à revenus moyens supérieurs (PRMS) inclus dans l'étude.


Classement mondiale des TIC : La Mauritanie 143ème sur 148 pays
À titre de comparaison, le Liban s'était classé 94e dans le monde et dixième dans la région dans la précédente étude, selon l'indice du FEM. Ce dernier évalue la capacité et l'aptitude d'un pays à se développer au niveau des technologies de l'information et de la communication (TIC).
Pour cela, il détermine le degré d'utilisation par un pays des technologies de l'information et de la communication, aussi bien sur le plan de ses stratégies de compétitivité qu'au niveau de la vie quotidienne de ses citoyens. Il est composé de trois sous-indices qui englobent l'environnement, l'aptitude des pays en termes de TIC et leur utilisation de la technologie.
L'indice est calculé par la simple moyenne de ces trois sous-catégories. Les variables sont mesurées sur une échelle de 1 à 7, la plus importante borne étant la meilleure note.
http://www.cridem.org/media/photos/photo/tic_classement_mondial.jpg
 
Dans le monde, le Liban s'est classé devant le Salvador, le Maroc et l'Argentine, tandis qu'il est arrivé après l'Albanie et le Ghana. Parmi les PRMS, il s'est rangé devant le Botswana et l'Iran mais derrière le Pérou, la République dominicaine et l'Albanie.
Cette année, le Liban s'est vu attribuer la note de 3,64 points, soit une légère hausse par rapport à l'an passé (3,53 points) et contre 3,49 points en 2012. Cependant, ces deux scores demeurent en dessous de la moyenne mondiale de 4 points, de celle des pays arabes de 3,92 points et de celle des PRMS de 3,84 points.
En ce qui concerne le sous-indice « environnement », le Liban s'est classé devant l'Ouganda, le Guatemala et la Serbie, mais derrière le Sénégal, la Colombie et la Tunisie. Cette catégorie couvre les conditions du marché, le cadre légal et l'infrastructure d'un pays relatifs à l'utilisation des TIC. Dans la région, le Liban s'est classé devant l'Égypte, la Libye, le Yémen, la Mauritanie et l'Algérie. Parmi les PRMS, il est arrivé devant la Serbie et la Tunisie, ajoute le rapport.
Sur le plan du sous-indice « aptitude », le Liban est arrivé devant la Guyane, les Philippines et le Paraguay mais derrière le Brésil et le Vietnam. Cette catégorie couvre le degré de préparation au niveau des TIC et l'intérêt à les utiliser pour des individus, des entreprises et le gouvernement d'un pays, dans le cadre de leurs activités et opérations quotidiennes.
Dans la région, le Liban a fait mieux que la Tunisie, l'Égypte, le Maroc, l'Algérie, le Yémen, la Libye et la Mauritanie. Parmi les PRMS, il s'est est arrivé devant l'Équateur mais derrière le Brésil.
Dans la catégorie « usage », le pays du Cèdre est arrivé avant l'Inde, le Cap-Vert et le Salvador mais derrière la République dominicaine, le Botswana et l'Égypte. Cette catégorie reflète l'utilisation des TIC par des individus, des entreprises et le gouvernement d'un pays.
Enfin, en ce qui concerne la sous-catégorie « impact », indice ajouté l'année dernière et évaluant l'impact économique et social global provenant des TIC pour booster la compétitivité d'un pays, le Liban s'est classé devant le Paraguay, le Cameroun et la Namibie mais derrière le Cambodge, l'Éthiopie et le Nicaragua.
Source : L’Orient, le jour via Cridem














GABONEWS APAnews