Conclave sous régionale sur la problématique de la migration de la main d’œuvre à Nouakchott


saharamedia
Dimanche 23 Mai 2010



Conclave sous régionale sur la problématique de la migration de la main d’œuvre à Nouakchott

Nouakchott abrite une rencontre sous régionale sur la problématique de la migration de la main d’œuvre. Il a été question au cours de cette rencontre de la présentation d’une revue des conventions des pays ainsi que des débats sur la migration et le développement sur la base d’une nouvelle étude du BIT sur les migrations de main d’œuvre en Afrique du Nord et de l’Ouest. Les participants ont également eu des discussions sur les normes, les transferts de fond et sur le rôle de l’OIT pour atteindre ces objectifs.

Cette rencontre, organisée par le Bureau International du Travail, Groupe des travailleurs – ACTRAV est destinée au suivi du réseau en charge de la question de la migration et du travail décent.

 

Il intervient dans le cadre de la formation en matière de gestion de la migration et a pour but de permettre une meilleure compréhension des enjeux de la migration de main d’œuvre.

Les travailleurs migrants estimés à 200 millions dans le monde, aujourd’hui sont exposés dans plusieurs pays à des pratiques souvent contraires aux droits de l’homme et aux conventions internationales de l’OIT. C’est ainsi que la CGTM a très tôt compris la nécessité de s’impliquer dans ce dossier pour permettre au travailleurs migrants de vivre décemment même étant loin de leur pays d’origine et de pouvoir jouir de certaines libertés.

La réunion de Nouakchott a regroupé plus d’une vingtaine de participants issus des organisations syndicales de la sous-région telles que la CGTM et la CLTM de la Mauritanie ; la CSTT et la CNTT du Togo ; la CNTS du Sénégal ; l’USTN pour le Niger ; la CNTG pour la Guinée ; l’UGTA pour l’Algérie ; l’UGTCI pour la Côte d’Ivoire ; l’ONSL pour le Burkina Faso ; la CSA pour le Mali ; et enfin l’UGTT pour la Tunisie.

Rappelons que le Centre Guide pour la Migration de la CGTM constitue une référence en matière de migration notamment grâce à ces objectifs qui vont de la sensibilisation, de l’orientation et souvent même de l’insertion des travailleurs migrants qui vivent sur toute l’étendue du territoire national ainsi que la prise en charge de leurs principales préoccupations.

Grâce notamment à son centre qui réalise un excellent travail dans le suivi du parcours des migrants dans le pays, les préoccupations de ces derniers dans le pays connaitront certainement des lendemains meilleurs. Mais pour que les doléances des travailleurs migrants dans le pays puissent entièrement être satisfaites, il faut que le gouvernement ratifie et mette en application la convention internationale de l’OIT n°143 sur les migrations dans les conditions abusives et sur la promotion de l’égalité de chances et de traitement des travailleurs migrants. Et la CGTM y contribue efficacement.

Le Centre pour contribue à l’amélioration des conditions de vie et de travail des migrants en Mauritanie.

 















GABONEWS APAnews