Conseil des ministres : Limogeage du secrétaire général du ministère de la formation professionnelle et de l’emploi et création d’un fonds d’appui à la presse


saharamedia
Jeudi 30 Décembre 2010



Conseil des ministres : Limogeage du secrétaire général du ministère de la formation professionnelle et de l’emploi et création d’un fonds d’appui à la presse

Le conseil des ministres de ce dernier jeudi de l’année 2010 a limogé Mohameden Ould Sidi dit Bedena de ses fonctions de secrétaire général du ministère de la formation professionnelle et de l’emploi, département qui est maintenant sous tutelle d’un super ministère de l’Education, de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Le conseil a également adopté un projet de loi portant sur l’appui que l’Etat doit accorder à la presse privée en Mauritanie qui se matérialisera désormais par la création d’un fonds d’aide qui fonctionnera suivant les critères indiqués par l’article 31 de l’ordonnance 017/2006 en date du 12 juillet 2006 relative à la liberté de la presse. Ce fonds d’appui sera soumis à l’autorité de la Haute autorité de la presse et de l’audiovisuel (HAPA).

Et selon l’agence mauritanienne d’information, le Premier ministre Moulay Ould Mohamed Laghdaf a a présenté une Communication relative à la tenue prochaine des Etats Généraux de l'Education. La communication met l'accent sur l'importance que revête la tenue des états généraux de l’éducation en tant qu'étape fondamentale vers la réalisation effective du volet consacré à l »ducation dans le programme du Président Ould Abdel Aziz. La communication du Premier ministre propose une série de mesures pour le bon déroulement de l'événement à travers la mise en place d'un dispositif de pilotage comprenant une commission nationale, des directoires d'ateliers régionaux et nationaux, aux fins de gérer la participation de l'ensemble des parties prenantes en vue d'obtenir les résultats escomptés.

 

Rappelant l'importance de ces Etats Généraux pour le pays, Ould Abdel Aziz a souligné d’abord le dysfonctionnement et le manque d'adaptation avéré du système éducatif par rapport aux besoins et aux enjeux de développement de la Mauritanie. Le président a par la suite lancé un appel à tous pour que cet événement soit l’opportunité d’un consensus national sur les questions de l’éducation, loin de toute politisation ou de partis pris.

intervenants dans ses Etats Généraux à se servir de cette opportunité pour que, dans un large consensus et loin de toute politisation et ou instrumentalisation, cet événement soit un cadre novateur devant permettre d'asseoir les bases d'une véritable réforme du système éducatif capable de relever les défis de lutte contre la pauvreté, de chômage et de fournir au pays une expertise et des compétences variées dans les domaines des sciences et techniques, seules à mêmes de conduire un développement économique et social véritable.

Le conseil des ministres a aussi étudié et adopté un projet de loi amendant certaines dispositions du décret n°010/2003 en date du 24 février 2003 relatif à la composition et le mode de gestion de la commission nationale des hydrocarbures ainsi que des projets de loi portant sur la nomination du conseil d’administration du centre national neuropsychiatrique et du centre national d’orthopédie et de rééducation fonctionnelle.















GABONEWS APAnews