Controverse à propos du procés des salafistes


saharamedia
Jeudi 20 Mai 2010



Controverse à propos du procés des salafistes

Le grand Cheikh, Mohamed El Hacen Ould Dedew, a jugé les peines prononcées par la cour criminelle, contre les présumés salafistes, d’excessives et de non conformes à l’esprit de la démarche initiée par le Président de la République et menée par les ulémas au mois de janvier. Cette démarche prônait l’esprit du dialogue par lequel il fallait amener les présumés salafistes au repentir et au renoncement à la violence. Cette prise de position de Ould Deddew, par rapport aux verdicts déjà rendus, a, apparemment, suscité l’ire des magistrats qui estiment que le Cheikh a eu tendance à s’ingérer dans des affaires qui sont encore pendantes devant la justice. Il fallait bien la trempe d’un homme qui, comme Ould Deddew a, à son actif, plusieurs khotba sur le saint jebal Arafat, pour oser apporter la contradiction aux juges non seulement par rapport à leurs jugements mais aussi par rapport au non respect des orientations du Président de la République. En somme, un sujet qui aurait pu susciter une grande controverse mais qui en fait ne suscitera rien du tout sachant qu’ autant les juges ont la liberté de lire le droit comme ils l’entendent autant le cheikh Deddew a la liberté d’analyser les jugements comme il l’entend.

 

 

 

 















GABONEWS APAnews