« Coordination de la jeunesse du 25 février » : Les individus qui ont rencontré Aziz ne parlent qu’en leur nom


saharamedia
Jeudi 4 Août 2011



« Coordination de la jeunesse du 25 février » : Les individus qui ont rencontré Aziz ne parlent qu’en leur nom

La Coordination de la « jeunesse du 25 février » vient de déclarer que les individus qui ont rencontré, il y a une semaine, le président Ould Abdel Aziz, « ne représentent qu’eux-mêmes ».

Dans un communiqué de la Coordination dont Sahara média a reçu une copie, il est écrit que le mouvement des jeunes « a évité, depuis le début, toute négociation avec le pouvoir et a mis en avant des revendications sociales précises dont la réalisation constitue, en elle-même, une réponse appropriée.

La Coordination a révélé que le pouvoir a tenté, dans le passé, d’entrer en contact avec elle, mais qu’elle a refusé, trouvant « qu’aucune personne n’a la latitude de se porter comme représentant de la jeunesse mauritanienne », selon les termes du communiqué.

Et la Coordination de dire que les personnes qui ont rencontré le président Aziz « étaient en contact, dès les premiers jours des manifestations, avec les services de sécurité, chose qui n’a pas échappée aux jeunes qui les ont tenus à l’écart ».

Le communiqué de la « Coordination de la jeunesse du 25 février ajoute : « Le pouvoir n’a rien fait qui puisse démontrer qu’il est prêt à répondre favorablement aux doléances de la jeunesse, mais est même allé plus loin en signant une convention de pêche avec la Chine nuisible aux intérêts de la Mauritanie, en augmentant le prix du carburant pour la dix-neuvième fois en un an, a délaissé l’opération « Boutiques de Ramadan » qui sert avant tout les pauvres, a abandonné à leurs sorts les éleveurs menacés par la sécheresse, avec le retard des pluies, et s’est attelé à promulguer des lois qui ne servent que les intérêts du président Aziz, telle la société d’assurances douteuse qui a acheté une partie des lots des anciens Blocs », indique le communiqué.

Pour toutes ces raisons, note le communiqué, « la Coordination de la jeunesse du 25 février » poursuit son combat avec l’espoir d’un lendemain meilleur pour la Mauritanie et les mauritaniens.

 















GABONEWS APAnews