Cote d’Ivoire : arrestation de deux militaires accusés de complicité passive avec des terroristes


Nouakchott - Saharamédias
Samedi 16 Juillet 2016



Cote d’Ivoire : arrestation de deux militaires accusés de complicité passive avec des terroristes

Des responsables militaires ivoiriens ont annoncé l’arrestation de deux militaires accusés de n’avoir pas dénoncé des personnes incriminées dans les attentats de mars dernier dans un site touristique dans le pays et qui ont coûté la vie à 19 personnes.

Cet attentat s’est déroulé à Grand Bassam, à 40 kilomètres de la capitale ivoirienne.

Des personnes accusées de complicité avaient déjà arrêtées en Cote d’Ivoire et au Mali voisin.

Cependant l’avocat général du tribunal militaire ivoirien a dit que les deux militaires n’étaient pas accusés de participation directe dans ces attentats.

Selon l’avocat général, les deux militaires avaient reconnu des membres du commando qui ont mené l’attaque mais n’avaient pas informé leurs supérieurs, ce qui est un manquement grave à la discipline militaire.

Ces attaques ont porté un grand préjudice à l’économie ivoirienne, notamment sur le plan touristique.

 

 

 















GABONEWS APAnews