Côte d’Ivoire : nouvelle rébellion militaire dans les rues de certaines villes


Saharamédias - Agences
Samedi 13 Mai 2017



Côte d’Ivoire : nouvelle rébellion militaire dans les rues de certaines villes
Des militaires ivoiriens en colère ont bloqué vendredi les rues de certaines villes pour protester contre le non paiement de certaines indemnités promises par le gouvernement.

Le mouvement de protestation avait pris naissance dans la seconde ville du pays, Bouaké, avant de s’étendre à d’autres villes du pays.

Les militaires, à majorité des soutiens au président Ouattara, lors de la crise post électorale dans le pays, ont dressé des barricades près de l’état major de l’armée et le ministère de la défense et ont bloqué une partie du centre ville d’Abidjan selon l’agence Reuters.

Le président Alassane Dramane Ouattara a tenu une réunion avec les ministres de la défense et de l’intérieur et les responsables de la sécurité dans le pays pour examiner la situation, au moment où la rébellion gagnait d’autres villes du pays.

Les militaires protestent contre le non paiement de certains droits promis par le gouvernement, au lendemain de leur rébellion en janvier dernier, mais que ce dernier a été incapable de payer, eu égard à des difficultés financières consécutives à la baisse des prix du cacao, première exportation u pays.

A Abidjan, des fonctionnaires ont fui le quartier administratif de la ville alors qu’on entendait des coups de feu en ville.

Selon des témoins oculaires, trois véhicules pour le transport des troupes à bord desquels se trouvaient des éléments de la garde présidentielle, ont procédé à des tirs de sommation, obligeant les mutins à se retrancher à l’intérieur de la caserne militaire.

Il y a eu ensuite un affrontement entre les deux camps au centre de la ville.
 
 
 
 
 














GABONEWS APAnews