Côte d’Ivoire : un accord fragile met fin à la mutinerie


Saharamédias - Agences
Mercredi 17 Mai 2017



Côte d’Ivoire : un accord fragile met fin à la mutinerie
Deux porte parole des mutins ivoiriens ont annoncé que leurs chefs sont parvenus à un accord avec le gouvernement, à propos des indemnités et autres émoluments à payer, mettant fin à leur rébellion et consacrant leur retour dans leurs casernes.

Selon ces porte paroles l’accord prévoit le paiement immédiat à chacun des 8400 mutins d’un montant de 5 millions de francs CFA soit 8400 $ et 2 autres millions de FCFA à la fin du mois de juin.

Hier les autorités avaient annoncé la conclusion d’un accord avec les mutins qui auraient accepté de regagner leurs casernes, une information sitôt démentie par le porte parole des mutins qui a dévoilé l’exigence des camarades, soit le paiement immédiat à chaque soldat de 7 millions de FCFA.

Une exigence révisée à la baisse en différant le paiement de 2 millions à la fin du mois de juin prochain.
La mutinerie des soldats ivoiriens qui avait pris naissance dans la seconde grande ville du pays, Bouaké, s’était élargie à d’autres villes paralysant les activités économiques particulièrement dans la ville côtière de San Pedro.

Le gouvernement s’était engagé, après la mutinerie de Janvier, de verser aux soldats des primes et gratifications, ce qu’il n’avait pu faire, eu égard à la baisse des prix du cacao, la principale ressource du pays à l’exportation.
 
 
 
 
 
 














GABONEWS APAnews