Coup d'envoi des Etats Généraux de l'Industrie (EGI)


saharamedia
Mardi 14 Septembre 2010



Le premier Ministre mauritanien,  Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, a donné le coup d'envoi  des  Etats Généraux de l'Industrie (EGI), mardi au Centre International des  Conférences de Nouakchott (CICN-Palais), en présence de plusieurs  centaines de participants.

Les Etats Généraux de l'Industrie tiennent leurs assises pour une  durée de 3 jours, Ils réunissent les représentants de l'administration, les acteurs  économiques, les bailleurs de fonds et les agents d'encadrement.

 

Ces journées ont pour objectif "d'étudier les voies et moyens de relancer les activités industrielles dans le pays, afin de permettre au secteur de jouer le rôle qui lui est dévolu dans la valorisation

 

des ressources nationales, la création de la valeur ajoutée et de l'emploi, la croissance économique, la lutte contre la pauvreté et  l'intégration de l'économie nationale au marché mondial" selon un

document lu par Sahara Médias  A l'occasion des assises, les participants vont examiner l'ensemble  des aspects du développement du secteur, formuler des recommandations,  proposer des mesures et un plan d'actions prioritaires faisant l'objet  de consensus pour la relance de

l'industrie en Mauritanie.

En dépit de nombreuses réformes entreprises par les pouvoirs publics

pour améliorer l'environnement des entreprises, le secteur de  l'industrie en Mauritanie "le constat est que le secteur de l'industrie en Mauritanie demeure peu développé, non diversifié et les

ressources nationales insuffisamment transformées" estime Mr Sylla  Gandega, expert, ancien ministre sous la transition du CMJD,  dans une communication destinée aux EGI.

Au programme des journées  figurent également  de nombreuses autres  communications sur de plusieurs sujets; état des lieux et perspectives  du secteur industriel, l'environnement des entreprises industrielles  en Mauritanie, les infrastructures pour l'industrie, l'accès des  produits manufacturés mauritaniens au marché et à l'exportantion.















GABONEWS APAnews