Coupe du monde de foot 2018 : les jeux sont faits dans la zone Afrique


Nouakchott - Saharamédias
Samedi 11 Novembre 2017



Coupe du monde de foot 2018 : les jeux sont faits dans la zone Afrique
La boucle est bouclée dans la zone Afrique dans le cadre des qualifications à la coupe du monde de football 2018 en Russie.

Après le Sénégal samedi, c’est au tour de la Tunisie et du Maroc de compléter les 5 équipes qui représenteront le continent à cette prestigieuse compétition.

La Tunisie sur son terrain s’est qualifiée sans convaincre, en concédant un nul face à la Libye, 0 à 0.
La prestation des aigles de Carthage a été décevante, face à un adversaire largement à leur portée.

La crainte probablement d’encaisser un but et d’hypothéquer éventuellement sa qualification, a pesé de tout son poids sur l’équipe tunisienne qu’un résultat nul qualifie, quelque soit du reste le résultat de la République démocratique du Congo qui recevait la Guinée.

Un match qui s’est terminé à l’avantage des congolais 2 buts à 1.

La prouesse a été marocaine.

Les lions de l’Atlas, effectuaient un déplacement périlleux à Abidjan et pour se qualifier avaient besoin d’un match nul.

Ils ont fait mieux en prenant le match à leur compte dès la 30ème minute en menant par deux buts à zéro.

Les locaux n’ont pas pu se remettre de cette estocade et n’ont guère été inquiétant tout au long de la partie.

Connaissant parfaitement son adversaire du jour qu’il avait mené à la consécration en lui offrant la coupe d’Afrique des nations, le coach marocain, Hervé Renard, a damé le pion à son adversaire belge, déjà sur un siège éjectable, eu égard à ses 5 dernières prestations : 3 défaites, un nul et une victoire.

Les deux équipes maghrébines, le Maroc et la Tunisie, vont donc disputer leur 5ème coupe du monde en Russie, le Maroc ayant été sevré pendant 20 ans, sa dernière participation remonte à 1998 en France.

A la fin des éliminatoires de la coupe du monde de football, zone Afrique, l’Afrique du nord se taille la part du lion avec trois représentants, l’Egypte, le Maroc et la Tunisie.

Les deux autres places ont été glanées par les pays de l’Afrique de l’ouest, le Nigéria et le Sénégal.
Ce dernier signe sa deuxième participation à une coupe du monde après celle de 2002 où il a réussi, lors du match d’ouverture, à battre le détenteur du trophée, la France, par un but à zéro, et parvenir aux quarts de finale.

La question qui se pose présentement est quelle sera la prestation de ces équipes africaines lors du mondial de Russie.
Feront-elles mieux qu’auparavant ?

C’est maintenant que les choses sérieuses vont se préparer.

Face aux grandes nations de football en Amérique latine et dans le vieux continent, les équipes africaines doivent relever le défi et prouver que l’option de leur accorder deux ou trois autres places à la prochaine coupe du monde n’est pas fortuite.

La bataille en vaut la chandelle.
 
 
 














GABONEWS APAnews