Dakar abrite la 36é session de l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) à partir de ce mardi


saharamedia
Mardi 6 Juillet 2010



Dakar abrite la 36é session de l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) à partir de ce mardi

La 36é session de l'Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) tient ses assises mardi et mercredi à Dakar en présence du Secrétaire Général de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Abdou Diouf. La Mauritanie qui a retrouvé sa place au sein de l'institution après le retour à l'ordre constitutionnel (élection présidentielle du 18 juillet 2009) est représentée à cette rencontre par le président de l'Assemblée Nationale, Messaoud Ould Boulkheir. Le thème des débats en cette année 2010 marquée par le cinquantenaire de l'indépendance de plusieurs pays africains, est "50 ans après l'indépendance, 10 ans après la déclaration de Bamako, la situation de la démocratie parlementaire dans l'espace francophone" selon un communiqué de l'OIF. La déclaration de Bamako  adoptée par l'OIF en 2000 est un engagement fort pour la promotion de la démocratie et des droits de l'homme dans l'espace francophone. Ainsi, à l'occasion des assises, les parlementaires francophones aborderont plusieurs sujets de haute importance "l'actualité" sous la forme d'examen des situations politiques dans le monde francophone  "les institutions à Haiti après le tremblement de terre" et adopteront plusieurs avis et recommandation de l'APF en direction du prochain sommet des chefs d'état prévu à Montreux (France) du 22 au 24 octobre 2010 ; Les travaux seront ouverts par une allocution du président sénégalais, maître Abdoulaye Wade. Dans la matinée, le  Secrétaire Général, Abdou Diouf prononcera un discours devant l'assemblée consultative avant de répondre aux questions de quelques 250 parlementaires représentants 50 pays. L’Assemblée Parlementaire de la Francophonie "représente les intérêts et aspirations des peuples" et à ce titre "participe à la vie institutionnelle de l'OIF "en apportant une perspective politique" peut-on-lire sur le communiqué de presse transmis à Sahara Médias.

 















GABONEWS APAnews