Dakar abrite la 3é conférence annuelle de la Société Internationale des Chirurgiens de la Fistule Obstétricale


saharamedia
Mardi 7 Décembre 2010



La 3é conférence annuelle de la Société Internationale des Chirurgiens de Fistule Obstétricale tient ses assises à Dakar du mardi 7 au jeudi

9 décembre, annonce un communiqué de presse envoyé à Sahara Médias.

L'objectif de cette rencontre des spécialistes est de dégager "un nouvel ensemble de priorités en faveur du combat mondial contre la fistule obstétricale" dans le cadre d'un débat entre spécialistes et praticiens.

Une démarche justifiée par un constat "plus de 2 millions de femmes à travers le monde vivent avec des fistules obstétricales et il n'y a pas assez de chirurgiens qualifiés pour les opérer" affirme le professeur Sérigne Magueye Gueye, expert et membre du comité d'organisation de la conférence.

 

La fistule obstétricale est directement liée à l'une des principales causes de la mortalité maternelle "un travail difficile lors de l'accouchement (dystocie), sans intervention médicale rapide. Le nouveau né peut alors décéder et la femme peut elle par la suite, souffrir d'incontinence urinaire ou fécale chronique".

Celle ci est par la suite rejetée par sa famille et la société, sans traitement et sans perspective d'avenir.

Pourtant, dans la plus part des cas, la fistule obstétricale peut être soignée grâce à une opération dont le coût est de 300 Dollars us.

Une chirurgie réparatrice dans 90% des cas de fistules obstétricales "les moins complexes".

Pour l'aspect prévention, il faut donner aux femmes la possibilité d'accéder au planing familial.

La Mauritanie dispose d'un programme de lutte contre la fistule obstétricale depuis quelques années.















GABONEWS APAnews