De nouveau la polémique à propos du troisième mandat


Nouakchott - Saharamédias
Vendredi 2 Juin 2017



De nouveau la polémique à propos du troisième mandat
Il a fallu que le premier ministre Yahya O. Hademine se rende dans l’est du pays, pour que la question du troisième mandat revienne de nouveau à l’ordre du jour et que renaisse la polémique.

O. Hademine avait réaffirmé, lors de ses meetings que le régime actuel demeurera au pouvoir au-delà de 2019.

A plusieurs reprises, le président O. Abdel Aziz avait nié sa volonté de briguer un troisième mandat, quand bien même ses soutiens, ministres et autres politiciens n’ont cessé de le réclamer.

Dans sa conférence de presse hebdomadaire à l’issue du conseil des ministres, le porte parole du gouvernement a ajouté à la controverse, qualifiant de « logiques » les déclarations du premier ministre.

Pour Mohamed Lemine O. Cheikh, ce régime porte en lui les facteurs qui militent en faveur de sa continuité « qu’il s’agisse des réalisations sur le terrain ou dans les domaines de la sécurité, du développement, des infrastructures, des libertés générales et de la notoriété sur le plan international. »

Le ministre de la culture et de l’artisanat, porte parole du gouvernement, a enfin déclaré que la question du troisième mandat sera définitivement tranché par le président Mohamed O. Abdel Aziz en 2019, ce qui pourrait signifier qu’elle n’est pas à exclure.
 














GABONEWS APAnews