Débats houleux au parlement autour de déclarations du ministre des finances


Nouakchott - Saharamédias
Lundi 21 Mars 2016



Débats houleux au parlement autour de déclarations du ministre des finances
Des débats houleux ont eu lieu lundi à l’hémicycle de l’assemblée nationale certains députés, jugeant les récentes déclarations du ministre des finances contraires à la constitution.

Mokhtar O. Djay aurait déclaré que « ni un mandat présidentiel ni même deux mandats ne sauraient suffire pour la réalisation du programme du gouvernement ».

 Le ministre a été interpelé par le vice-président de l’assemblée nationale du parti Tewassoul, Mohamed Goulam O. El Hadj Cheikh pour lui rappeler que la constitution ne prévoit que deux mandats seulement.

Le député de Tewassoul a accusé le ministre de vouloir légitimer pour l’actuel président, Mohamed O. Abdel Aziz un troisième mandat.

De son côté, le ministre a rejeté ces accusations réaffirmant que « ses propos sont claires et sans équivoques » et qu’ils ne pouvaient être retenus politiquement contre lui.

Le ministre des finances a ajouté que les réformes demandaient beaucoup de temps et qu’une équipe travaillait pour les réaliser.

« Le citoyen n’acceptera jamais que ces réformes soient abandonnées et leur donnera le temps qu’il faut, une première fois, une deuxième, une troisième, une quatrième et même une cinquième » a notamment déclaré Mokhtar O. Djay.
 














GABONEWS APAnews