Début du cantonnement des combattants de l’Azawad sous supervision internationale


Mercredi 19 Février 2014


Des sources généralement bien informées ont indiqué, qu’il a été décidé hier dans la capitale malienne, le début du regroupement des combattants des organisations armées de l’Azawad, dans quelque 39 cantonnements militaires.


Début du cantonnement des combattants de l’Azawad sous supervision internationale
Cette source a affirmé à Saharamédias que les combattants concernés par cette opération appartiennent au mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA), au conseil supérieur pour l’unité de l’Azawad et au mouvement arabe de l’Azawad.
La décision concerne aussi le mouvement Ganda koy, groupe armé issu de la communauté Songaï du nord, et opposé aux mouvements de l’Azawad qui revendiquait l’indépendance de la province. Les combattants de ce mouvement seront regroupés essentiellement dans les villes de Ségou et de Modbeti, au sud du Mali.
Le cantonnement des combattants entre dans le cadre de « l’accord de Ouagadougou » et son exécution a été confiée à une commission technique formée de forces maliennes et onusiennes ainsi que françaises et de l’Azawad.
Les autorités maliennes avaient suspendu, depuis quelques mois, les réunions de cette commission suite à l’occupation par le MNLA du siège de la wilaya et de la radio dans la ville de Kidal. Mais le mouvement s’est retiré sous pression de la MUNISMA, ce qui a  encouragé les autorités maliennes à reprendre les réunions, suite à l’intervention d’une mission de l’Onu, mais aussi de la pression de la France. 














GABONEWS APAnews