Début du procès de deux des fils de Kadhafi et de Senoussi


Lundi 14 Avril 2014


Le procès de Saadi Kadhafi et de Saïf al Islam, deux des fils de l’ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, s'est ouvert lundi à Tripoli.


Début du procès de deux des fils de Kadhafi et de Senoussi
Ni l'un ni l'autre, accusés pour crimes de guerre et corruption, n'étaient cependant présents dans le tribunal de la prison Al Hadba, contrairement à une vingtaine d'autres accusés regroupés dans un box grillagé, dont le chef des services secrets de l'ancien régime, Abdallah al Senoussi.
La communauté internationale va être particulièrement attentive au déroulement de ce procès car il fournira des indices sur la mise en place d'un Etat démocratique après la chaotique insurrection de 2011, qui avait fait tomber la dictature.
Vêtus d'une tenue bleue de prisonniers, plusieurs accusés se sont plaints auprès des quatre juges du tribunal de ne pas avoir eu accès à des avocats ou de ne les avoir vus qu'à l'occasion d'audiences devant la cour.
"Je veux être traité comme tout autre prisonnier. Je veux un droit de visite. Je n'ai pas d'avocat", a notamment déclaré Abdallah al Senoussi.
Les procureurs disent que l'ancien chef espion de Mouammar Kadhafi a pu voir ses proches et ils ont démenti que les avocats n'aient pas été autorisés à rendre visite à leurs clients en prison.
Après cette audience inaugurale, le procès ne reprendra pas avant le 27 avril, les enquêteurs ayant besoin d'un délai supplémentaire pour compléter leurs dossiers au sujet de certains accusés.
Les accusés sont poursuivis pour des charges allant de corruption à crimes de guerre liés aux morts survenues pendant le soulèvement de 2011 ayant abouti à la chute du régime de Mouammar Kadhafi. L'ancien "guide" a été tué juste après sa capture en octobre de cette année.  














GABONEWS APAnews